Traditionnel, un bon qualificatif pour la gravure.

La préhistoire nous a légué son lot de gravures, sur pierre bien sûr, (réalisées avant même l'âge de bronze).

Ces gravures ont été pratiquées avec des burins en silex taillé et des percuteurs, ce sont les ancêtres des outils actuels en acier.

Les hommes de la préhistoire ont donc gravé des décors sur les parois des cavernes et sur leurs objets usuels.

Ces pratiques ont traversé les âges. De nos jours, la gravure est toujours présente et enrichie de plusieurs variantes.

A l'époque de la renaisance, en Europe, vient la technique d'impression des gravures en taille d'épargne et rapidement avec la presse à moulinet, les premières gravures en taille douce ont vu le jour.

 Le 20e siècle a apporté de nouvelles techniques avec le carborundum, la collagraphie, la technique Hayter...

En ce début de 21e siècle, toutes les variantes de gravure existent encore, se pratiquent toujours, parler de tradition est juste, tradition bien vivante même !

Alain Philip

Membre de la fédération nationale de l'estampe

Logo-Manifestampe-lettreOK